Oldtimers: traitement fiscal?

Oldtimers: traitement fiscal?

Les oldtimers ont un statut fiscal particulier. Cela, vous le savez sans doute. Mais vous devez également savoir que vous ne pouvez pas utiliser un oldtimer pour tout. En fonction de ce que vous prévoyez de faire avec le véhicule, vous devrez l'immatriculer comme 'oldtimer' ou comme véhicule ordinaire. Nous aimerions attirer votre attention sur certains points importants.

Qu'est-ce qu'un oldtimer ?

Un oldtimer est un véhicule qui est âgé d'au moins 25 ans (Région flamande et Région de Bruxelles-Capitale) ou d'au moins 30 ans (Région wallonne). C'est-à-dire: un véhicule qui a été immatriculé pour la première fois en vue d'une utilisation sur la voie publique il y a 25/30 ans de cela. Ces véhicules se voient attribuer un numéro de plaque d'immatriculation spécial qui commence par un 'O'. A partir de 2018, l'âge minimum d'un oldtimer sera fixé à 30 ans en Europe. En Flandre, la loi devrait être adaptée à ce critère cette année encore.

Les oldtimers peuvent bénéficier d'un tarif réduit de TMC (taxe de mise en circulation unique payée lors de l'immatriculation du véhicule). Ils bénéficient également d'un tarif réduit de taxe de circulation.

Les anciennes restrictions (l'oldtimer ne peut être utilisé que dans un rayon de 25 km ou pour des manifestations) ne sont plus en vigueur. Vous pouvez donc utiliser l'oldtimer comme bon vous semble.

Pas d'utilisation professionnelle

Vous ne pouvez cependant pas utiliser l'oldtimer à des fins professionnelles. Vous ne pouvez donc pas utiliser le véhicule pour les besoins de votre profession (activités commerciales, transport rémunéré). Vous ne pouvez pas non plus l'utiliser pour vos déplacements domicile-lieu de travail.

Comme le véhicule ne peut pas être utilisé à des fins professionnelles, vous ne pouvez pas non plus déduire les frais y afférents au titre de frais professionnels. En effet, ces frais ne remplissent pas, par définition, la condition cruciale qui est qu'ils soient faits en vue d'acquérir des revenus professionnels.

L'immatriculation en tant qu'oldtimer n'est pas obligatoire

Si vous voulez utiliser le véhicule à des fins professionnelles (p. ex. comme véhicule de cérémonie), vous devez choisir de l'immatriculer en tant que véhicule ordinaire. Vous ne roulez alors pas avec une plaque O et payez le tarif normal de TMC et de taxe de circulation au lieu du tarif réduit.

En l'occurrence, les frais sont déductibles.

Si vous achetez un oldtimer via votre société et que vous l'utilisez également à des fins privées, sachez que vous bénéficiez en l'occurrence d'un avantage de toute nature, sur lequel vous serez imposé normalement, comme s'il s'agissait d'une voiture de société ordinaire.

Actualités

Les PME affichent un certain pessimisme par rapport à leur rentabilité et au nombre croissant de payeurs tardifs. C'est ce que révèle le baromètre des PME de l'union des entrepreneurs UNIZO.

Faire l'inventaire plusieurs fois par an? Il s'agit d'une activité chronophage et propice aux erreurs à laquelle vous ne pouvez malheureusement pas échapper. Heureusement, il est possible de s'en acquitter plus rapidement et avec une marge d'erreur réduite. Le logiciel effectue en effet les calculs et le comptage fastidieux à votre place. Grâce à la gestion automatisée des stocks, vous disposez déjà de chiffres d'inventaire récents. Dans cet article, nous vous expliquons en détail comment cela fonctionne exactement.

Votre expert-comptable est très occupé par la clôture annuelle, mais vous avez du mal à imaginer ce que cela représente ? Cet article vous explique en termes non techniques ce que la procédure de clôture comprend, ce que les autorités attendent précisément de votre expert-comptable et ce que vous pouvez faire en tant qu'entrepreneur pour l'aider.